BICYCLES AROUND THE WORLD - Karina Joly

Plusieurs photos prises durant mes innombrables voyages ont une bicyclette dans leur relief. Je soupçonne que c’est un plaisir instinctif pour moi et me motive à créer un projet intitulé "Bicyclettes autour du Monde". Le but du projet serait de mettre en valeur les photos mais aussi de valoriser les avantages à l’utilisation de la bicyclette. Certains de ces avantages sont la conservation de l’énergie, la protection de l’environnement et la promotion de l’activité physique. Ce mode de transport ne requiert aucun combustible, aucunes huiles ou batteries toxiques. Les bicyclettes étaient le mode de transport privilégié pendant des siècles.

La première esquisse d'une bicyclette date de l’année 1534 dessinée par Gian Giacomo Caprotti, élève de Léonard de Vinci. La première acclamation de l’utilisation de la bicyclette comme moyen de transport appartient au baron Karl von Drais, fonctionnaire du Grand-Duc de Baden en Allemagne. Son efficacité et sa structure différait de la bicyclette contemporaine mais fonctionnait relativement de la même façon. En effet, la structure, la forme et la performance des bicyclettes ont beaucoup évolués au cours des années.

Drais s’intéressait à trouver une alternative au cheval, au cours de leur famine et de la mort causées par la mauvaise récolte de 1816. Plusieurs inventeurs ont pris la relève à perfectionner la bicyclette. Celle-ci a continué à évoluer pour répondre aux besoins variés des individus (militaire, récréatif, route, montagne, etc.). La bicyclette a créé un merveilleux mouvement pour les femmes. Entre les années 1880-90, elle a donné aux femmes une mobilité sans précédent, contribuant à leur plus grande participation dans la vie des nations occidentales. Le vélo est devenu populaire et le principal mode de transport, de loisirs et d’activité en Europe. Il a ensuite fait son apparition en Amérique du Nord. Aujourd'hui, il est encore populaire en Europe, mais a connu un déclin en Amérique du Nord où son usage commun est pour les loisirs, et les automobiles est le moyen de transport favorisé.

L’utilisation du vélo dans les activités de vie quotidienne, telles que cycler le trajet au travail, faire les épiceries, serait avantageux. Cette pratique économiserait de l’argent, aiderait à protéger l’environnement et contribuer à maintenir la santé optimale. De plus, le vélo demeure un transport local et ainsi, un soutien aux entreprises locales. La voiture permet des déplacements plus éloignés de la localité. Je possède une voiture, mais j'aime beaucoup faire du vélo (ou marcher) partout et chaque fois que je peux. Je crois que nos jambes n'ont pas été créées pour nous asseoir toute la journée mais plutôt pour être actif et pour énergisé notre corps. Certes, il existe des facteurs environnementaux qui entravent l’utilisation de la bicyclette dans nos activités de vie quotidiennes. Ces facteurs sont le bulletin météorologique, la superficie territoriale, le manque de transport public. La créativité peut être exploitée par chacun pour faire des choix sains pour soi-même et pour l’environnement. Voici des salutations aux bicyclettes et ses inventeurs, aux cyclistes convaincus et les amoureux de notre Mère Terre. À votre santé !!!

Many photos taken through my countless travels contain a bicycle. It makes me wonder if this is instinctively fun for me, and triggers a desire to create a project titled “Bicycles around the World”. The goal would be to commemorate those pictures and value the benefits of the invention of bicycles for our world. Conservation of energy, protection of the environment, and promoting exercise and fitness are some of the benefits of the use of bicycles. They use no fuel, don’t require toxic batteries or motor oil, no emissions of fumes, and requires human energy to propel them. Bicycles have been a mode of transportation for centuries.

The earliest sketch of a bicycle dates back to 1534, drawn by Gian Giacomo Caprotti, a pupil of Leonardo da Vinci. The first claim for the use of a bicycle as transportation mode belongs to Baron Karl von Drais, a civil servant to the Grand Duke of Baden in Germany. Its efficiency and build differed from our contemporary bicycles but functioned relatively in the same manor. The shape, size and performance of bicycles have evolved through the years.

Drais’s interest had been in finding an alternative to the horse, during their starvation and death caused by the crop failure in 1816. Many inventors followed suite in perfecting the bicycle and suiting it to the varied needs of riders (military, commuter, cruiser, racer, road, mountain, etc.). It created a wonderful transformative power for women. In the years 1880-1890, it gave women unprecedented mobility, contributing to their larger participation in the lives of Western nations. The bicycle grew in popularity first in Europe as the main source of transport, recreation and activity. It then made appearance in North America. Currently, its use remains in Europe whereas, North America privileges the automobile for transportation and bicycling as recreation.

Certain lifestyle changes, such as commuting to work or making errands by bicycle, would be beneficial for many. This would mean, saving money, helping conserve the environment and staying healthy. Another issue to factor in, is the support of local businesses. The use of a car allows driving further moving away from local shopping. I do own a car BUT I very much enjoy cycling (or walking) wherever and whenever I can. I believe that our legs were not created for us to sit all day but to be active and energize our human body. There are environmental factors that can hinder the use of bicycles in our activities of daily living. Such factors are the weather, the distance, the lack of public transportation. A little creativity is required for anyone to make healthier lifestyle and environmental choices. Here is a salute to bicycles and their inventors, to all the bicycle lovers and the lovers of Mother Earth! Cheers!


Powered by SmugMug Log In